Logo CVIM

Libérez vos potentiels !



Covid-19

Vous êtes ici : Accueil > Covid-19

Le CVIM à vos côtés !  

Chers clients, conformément aux normes sanitaires, le CVIM vous rapelle les mesures suivantes :

  • Port du masque obligatoire pour tous (y compris pour les enfants de moins de 12 ans dans les parties communes).
  • RV en présentiel  ou RV par visioconférence.
  • Se laver les mains avant et après le RV.
  • RV écourtés, pour appliquer les mesures d’hygiène.
  • Prise de RV de préférence par téléphone

Aidez-nous à appliquer les gestes “barrière” ! Le CVIM décline toute responsabilité en cas de contamination.

Notre secrétariat reste à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00 sauf le mercredi de 9h à 12h et le samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h00 ,  pour répondre à vos questions et fixer les RV nécessaires à votre accompagnement : contact@cvim.be ou 04/222.22.20

Le CVIM reste à vos côtés.

Respectueusement, 

Maria TOTH-GAUTHIER  et Laurence NICOLAÏ 
Directrice et fondatrice du CVIM  
 

Services d'urgence

  • Urgences médicales 112
  • Service des urgences en milieu hospitalier (voir chaque hopital)
  • Informations coronavirus www.info-coronavirus.be 0800 14 689 
  • Centre de prévention du suicide 0800 32 123 (24h/24 - gratuit)
  • Télé accueil 107 (24h/24 et 7j/7 - gratuit) www.tele-accueil.be   

Témoignages de clients qui poursuivent leur suivi au CVIM par visioconférence 

 

"A priori, les visioconférences ne me mettaient pas à l'aise et j'aurais préféré pouvoir voir ma thérapeute en personne. Cependant, j'avais envie de pouvoir continuer le travail entamé, alors j'ai testé un rendez-vous via Hangouts (mais d'autres moyens sont possibles). Ce n'est pas tout à fait comme "en vrai", mais l'essentiel y est et l'interaction visuelle, en plus de la parole, conserve une grande richesse dans l'interaction. Cette heure de discussion, même à distance, me permet une réflexion constructive qui m'aide à faire face à l'incertitude ambiante."
 
"Dans ce temps étranges dont la proximité entre personnes se fait rare, mon suivi auprès du CVIM ne s'est pas arrêté. Je continue à avoir mes séances online avec ma thérapeute du centre via des méthodes que nous connaissons tous, tels que Meet, Skype, etc. Et cela se passe bien.
J'habite Bruxelles et d'habitude je voyage à Liège pour mes séances et je le fais avec plaisir, mais maintenant j'ai la possibilité de faire ce suivi depuis chez moi via mon ordinateur aux horaires que j'avais avant." (témoignage posté sur notre FB cvimliège)
 
"Je m'appelle Benoît* j'ai 42 ans et je viens de débuter un super suivi par le CVIM.
Pas de chance pour moi après 2 rdv, le confinement se met en place.
Tout de suite les propositions de suivi affluent en passant par différents moyens comme la visioconférence.
Pas tellement enthousiaste a la base car j'ai eu dans le passé des mauvaises expériences par téléphone. Mais étant donné que je tiens énormément à ce suivi, j'ai accepté si pour autant mon sentiment était bon après la première visioconférence.
Je me suis équipé d'un casque audio, ce qui me permet de m'isoler complètement de l'environnement extérieur. Et là sur les 3 premières Semaines de confinement, j'ai enchaîné les séances. Avec un super résultat. Au point où je ne voudrais plus faire autrement. Vraiment c'est chouette, je suis dans mon environnement, je suis vite au rdv et du coup, vite rentré :-) 
Bref un rdv qui me demandait 3h de temps ne me demande plus qu'une heure maintenant. 
Voilà un bel avantage a cette curieuse période.
Merci au cvim et en particulier à Mesdames Sini et Bourgeois pour ce tout bon suivi.
Prenez soin de vous et de vos proches.
Benoit *" (*par mesure de discrétion et en respect au secret professionnel, le prénom a été modifié) 
 
" Dès le début du confinement, j'ai pris le parti de poursuivre mon suivi avec le.a professionnel.le du CVIM via visioconférence. Je ne souhaitais pas interrompre le travail entamé depuis plusieurs mois et il faut bien l'avouer, étant seule avec mes 2 enfants dans un appartement, je me suis dit qu'un peu d'échange serait certainement salvateur. J'avais bien évidemment des doutes quant à la qualité du travail thérapeutique : le contact serait-il identique? le langage non verbal serait-il capté de la même manière? l'échange de outils serait-il aussi fluide? etc etc. Et au final, la mise en place technique est très simple, les échanges ont toutes leur place durant cette période un peu particulière et les rendez-vous sont tout aussi efficaces qu'en présentiel, le stress du parking en moins ;-)"
 
"Mon fils était assez réticent à l’idée de faire le rendez-vous en vidéoconférence. Il a finalement décidé spontanément de tester cette façon de faire. Il en a finalement été ravi. Il a pu bénéficier de la même confidentialité que dans les bureaux du cvim et l’entretien a atteint son objectif."