Logo CVIM

Libérez vos potentiels !



Alix BECO

Vous êtes ici : Accueil > Équipe pluridisciplinaire > Alix BECO

Le CVIM propose un accompagnement par Alix BECO, neuropsychologue.

Cette professionnelle exerce dans les pôles Besoins spécifiques et Psychologie.

Pour qui ?

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes

Pourquoi/pour quoi ?

Évaluer les capacités cognitives à l’aide de batteries de tests psychométriques (standardisés, normés). Identifier les forces et les faiblesses cognitives. Fournir une explication scientifique des relations qu’entretiennent le cerveau et les fonctions cognitives (comme le raisonnement logique, le langage, la mémoire, l’attention, la concentration, la vitesse de traitement, les fonctions exécutives et le langage).

Comprendre le fonctionnement cognitif grâce à l'évaluation clinique en neuropsychologie. Cette évaluation ne se limite donc pas à la passation de tests et à leurs interprétations statistiques. Le neuropsychologue recourt aussi à une analyse du dossier médical (s’il y en a un), une entrevue clinique, des observations et des questionnaires pour interpréter les résultats en fonction du contexte de l’individu et pour évaluer la contribution d’éventuelles perturbations comportementales et/ou émotionnelles.

Accompagner lors d'une rééducation fonctionnelle en se basant sur un ensemble de données qui vise une approche adaptée et individualisée de chaque individu dans le respect de ses valeurs, ses attentes et ses besoins.

Différencier le HPI d’autres troubles éventuels. Un HPI peut présenter un TDAH, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble neurodéveloppemental/troubles dys- ou un trouble de santé mentale. Cela ne signifie en aucun cas qu’il y a un lien de causalité entre le HPI et les autres troubles. Le HPI peut avoir un impact sur l’intensité des manifestations d’un autre trouble, il le colore, il l’influence mais il n’est en aucun cas l’origine de ce trouble.

Mieux comprendre le HPI dans sa globalité et évaluer l’influence (consciente ou inconsciente) du HPI sur les manifestations d’un autre trouble, pour, finalement, proposer une prise en charge de la personne.

Mettre en place un ou des aménagement.s raisonnable.s en milieu scolaire. En effet, cette mesure concrète permet de réduire autant que possible les effets négatifs d’un environnement inadapté sur la participation d’une personne à la vie en société. Son objectif est de permettre à l’enfant à besoins spécifiques d’accéder aux apprentissages au même titre que les autres (définition de l’APEDA).

Les aménagements raisonnables sont réfléchis, individualisés et proposés en fonction des besoins et des difficultés présentés par les élèves à besoins spécifiques (troubles dys-, les HP, les TDA/H et les TSA).

Le neuropsychologue va travailler sur le versant cognitif. Il va proposer une stimulation de l’attention, de la mémoire et des fonctions exécutives grâce à la mise en place de stratégies cognitives et de compensation. 

 

Comment ?

  • Par une évaluation neuropsychologique en trois étapes :

    • Anamnèse : la prise de contact va permettre de cerner les difficultés, les questions, les demandes, le niveau de prise de conscience de ces difficultés et la détermination des facteurs qui pourraient influencer le fonctionnement du cerveau.

    • Testing : évaluation des différentes fonctions supérieures chez une personne. Bilans d’évaluation :

      • Bilan intellectuel (QI)

      • Bilan neuropsychologique complet (évaluation QI + fonctions cognitives)

      • Bilan attentionnel

    • Remise de résultats accompagnés d’un rapport écrit

  • Par un accompagnement personnalisé et/ou une rééducation fonctionnelle en fonction des résultats du bilan.
  • Lors d'une coordination en milieu scolaire pour la mise en place d’aménagements raisonnables en quatre étapes (sur demande explicite des parents et de l’école):
    • Un premier RV de coordination au CVIM  est fixé pour déterminer le profil de l’enfant et les aménagements raisonnables souhaitables (présence de l'enfant et de ses parents).
    • Un deuxième RV de coordination en milieu scolaire ou par visioconférence (sans les parents de préférence) est fixé par les parents pour que la neuropsychologue puisse discuter avec les enseignants des aménagements possibles en fonction du contexte scolaire.
    • RV de débriefing avec remise de rapport contenant les aménagements raisonnables.
    • RV de suivi de coordination en milieu scolaire.
NB : les aménagements raisonnables doivent être mis en place durant l'année scolaire et avant les vacances de Pâques.
 

Par Alix BECO

  • Master en sciences psychologiques à finalité spécialisée en neuropsychologie (ULiège, 2013)
  • Actualités psychologiques du HPI chez l’enfant et l’adolescent (APPEA, Webinaire suivi le 30/11/2021)
  • « Présentation des troubles Dys : de quoi parle-t-on ? Symptômes et parcours de soin idéal » - Conférence en ligne, 31/01/2022
  • Évaluation clinique et accompagnement de la précocité intellectuelle, du haut potentiel et de la créativité (APPEA, 2022)
  • Troubles du spectre de l'autisme : diagnostic (Certificat Université de Genève – en cours)
  • Troubles du spectre de l’autisme : biologie et neurosciences (Certificat Université de Genève – en cours)