Logo CVIM

Libérez vos potentiels !



Rachelle LEGEARD

Vous êtes ici : Accueil > Équipe pluridisciplinaire > Rachelle LEGEARD

A partir du 7 janvier 2020, le CVIM propose un accompagnement par Rachelle Legeard, psychomotricienne relationnelle.

Ce professionnel exerce dans les pôles Besoins spécifiques et Intelligences Multiples (intelligence kinesthésique - intelligence intra et  inter-personnelle  - intelligence existentielle) et Professionnel. 

Pour qui ?

  • Enfants (âge préscolaire et scolaire)
  • Préadolescents
  • Adolescents
  • Adultes, Personnes âgées

Pourquoi/pour quoi ? 

La psychomotricité est spécialisée dans la prise en charge de bénéficiaires présentant une souffrance, des angoisses, des conflits intérieurs, liés à une dysharmonie psychomotrice, une altération du développement psychomoteur ou encore un manque d’organisation psychomotrice. 

La psychomotricité pour l’enfant et le préadolescent :

  • Soutient et nourrit son développement psychomoteur ;
  • Accompagne sa décharge pulsionnelle et émotionnelle ;
  • Stimule sa capacité de régulation et d’organisation tonique, émotionnelle et affective ;
  • Étaye ses moyens de communication, d’expression verbale et non verbale permettant de symboliser et d’apaiser ses conflits intérieurs ;
  • Soutient l’identification ainsi que le respect de ses propres limites et la considération de celles de l’Autre et de son environnement ;
  • Apaise ses angoisses archaïques et accroît sa sécurité interne.

La psychomotricité pour le préadolescent et l’adolescent :

  • Suscite l’expressivité corporelle et le mouvement habité ;
  • Elève sa conscience sur le schéma corporel et sur l’image du corps ;
  • Soutient le développement d’une attitude réflexive d'écoute de soi ;
  • Encourage le processus de verbalisation et participe à donner du sens à ses éprouvés ;
  • L’accompagne à vivre son hypersensibilité en conscience et à trouver la juste distance dans sa relation à soi, aux Autres et à son environnement ;
  • Enrichit sa subjectivité pour qu’il s’affirme en tant qu’individu (sujet) ;
  • Renforce la confiance en soi et l’estime de soi.
La psychomotricité pour l’adolescent et l’adulte : 
  • Relance le processus symbolique et intégratif à partir du corps et du mouvement habité ;
  • L’accompagne dans l’identification de ses indicateurs psychocorporels ;
  • Apaise la sphère cognitive, l’activité intellectuelle au profit d’une détente psychique et neuromusculaire ;
  • Favorise la reconnaissance de ses ressources, de ses compétences et de son potentiel inné ;
  • L’accompagne à donner du sens, à identifier les processus inconscients et/ou les mécanismes de défense dans la relation pour apprendre à les accepter et à les transformer ;
  • Nourrit la pulsion de vie, la capacité d’action et l’ouverture au monde ;
  • Offre la possibilité de vivre en conscience, de devenir authentique dans sa relation à soi, à l’Autre et à son environnement ;
  • Développe sa capacité de résilience.

Le soutien à la parentalité :

  • Instaure ou restaure un lien d’attachement sécure, la communication entre le parent et l’enfant
  • au moyen du jeu symbolique et/ou de médiations psychocorporelles qui les rassemblent autour du plaisir partagé ;
  • Partage d’outils pour (re)trouver l’équilibre familial dans le quotidien.
L’accompagnement en insertion professionnelle pour personne présentant une condition du spectre de l’autisme :
  • Sensibilise l’employeur et l’équipe sur le fonctionnement cognitif du candidat ou de l’employé ;
  • Joue le rôle de facilitateur et de médiateur ;
  • Mises en situation et partage d’outils pour soutenir l’équilibre professionnel des différentes parties.
L’animation d’un groupe de parole (adolescents ou adultes à haut potentiel) : 
  • Échange autour des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne, partage de pistes d’action et transforme ces difficultés en forces et en opportunités ;
  • Thèmes abordés : l’hypersensibilité, la sensorialité, les émotions, la relation à l’Autre, l’estime de soi, le mode de fonctionnement et des pensées, l’identification des besoins et des ressources, la capacité de résilience, la créativité, etc.

Comment ?

Au moyen de médiations psychocorporelles personnalisées, le psychomotricien nourrit l’intériorité du bénéficiaire. Il restaure l’interrelation de la psyché, du somatique et du corps. Ce processus de transformation augmente considérablement la qualité de vie du bénéficiaire. Il devient acteur, responsable et autonome.   [En savoir plus]

En pratique 

Prise en charge individuelle :

  • Première séance d’anamnèse : recueil des informations nécessaires pour comprendre l’histoire de vie et l’environnement du bénéficiaire ;
  • Pour les enfants, les préadolescents (et les adolescents) :
    • Trois séances d’observations cliniques participatives pour discerner la dynamique psychomotrice, identifier la problématique et établir un projet d’intervention ;
    • Les tests et le bilan psychomoteur sont réalisés sur prescription médicale et/ou en fonction de la demande ;
    • Cinquième séance : remise de la conclusion et des propositions d’objectifs de prise en charge (si nécessaire).

Par Rachelle LEGEARD

  • Psychomotricienne relationnelle & Praticienne psychocorporelle
  • Approche psychomotrice relationnelle de type Aucouturier
  • Bachelier en Psychomotricité obtenu en 2019. Mémoire : "Quand l’élaboration psychique du contre-transfert corporel devient un levier dans l’intervention psychomotrice"
  • Formation par le centre de communication concrète pour la prise en charge des personnes présentant une condition du spectre de l’autisme (en cours).
  • Médiations psychocorporelles : le jeu libre - la thérapie cognitive par la pleine conscience - la respiration consciente (Rebirth) - la relaxation type Bergès et Jacobson - la relaxation Coréenne - le toucher thérapeutique - le Do In - la danse thérapie - le théâtre & l’improvisation - la thérapie énergétique (Reiki).
  • Intérêts : la neuroplasticité - la méthode G.D.S. (chaînes musculaires), la P.N.L. - les réflexes archaïques - le psychodrame - l’art thérapie.